ALEXANDRE MEDAWAR // Bande à Part Session // 15 Nov 2007

Don’t Border me est né officiellement le 9 juin 2007,  à Montréal, grace aux efforts des journalistes Christelle Franca et Serge Abiaad. Le projet s’intéresse aux musiques et la création faite où les frontières géopolitiques sont trop rigides; là où la circulation des individus, des idées et d’une information honnête est aussi complexe qu’essentielle. Pour ses premiers pas, Don’t Border me a souhaité donner la parole à la musique libanaise actuelle.

Jeune adolescent, avec les Sex Pistols, Alexandre Medawar comprend que le rock blanc est mort. Il fonce aux block parties hip-hop puis va suer sur la Chicago house et la techno de Detroit avant de rejoindre les masses qui défilent en rythme au son de la batucada. Selon lui, le haut-parleur est la meilleure arme pour changer le monde.

Dans le cadre du projet Bande à Part/Don’t Border me, Alexandre a offert un soundscape (ou paysage sonore, en pièce attachée), enregistré et trituré avec l’aide de Ziad Nawfal, avec des apparitions-surprise des musiciens Charbel Haber et Mazen Kerbaj, ainsi que deux photographies prises par lui-même:


imgp6681

 

 

 

 

 

 

imgp11862

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s